Google, Facebook,... intrusifs ?

Google, Facebook... qui aujourd'hui n'utilise pas leurs services ?
Google nous permet d'avoir à disposition une quantité incroyable d'informations grâce à son moteur de recherche très puissant, de pouvoir gérer nos mails via son service Gmail très pratique et sur lequel nous pouvons stocker une incroyable quantité de données, de faire de la visio-conférence, d'éditer nos documents grâce à Google Docs et de pouvoir les exploiter depuis n'importe où... et j'en passe.
Facebook est un merveilleux réseau social gigantesque qui nous permet de contacter à peu près tout le monde sur la planète en quelques clics.
Et n'oublions pas que ces services sont gratuits, c'est quand même fabuleux... mais alors, comment font-ils pour fonctionner ? Sont-ils réellement gratuits ?

Avant tout, il est nécessaire de comprendre que chaque ordinateur (ou box) connecté à Internet depuis une ligne fixe a une adresse IP publique, et donc que tout ordinateur peut offrir/recevoir un service sur le réseau. Tous sont égaux, le vôtre comme ceux de Google ou de Facebook.
Je précise depuis une ligne fixe car c'est totalement différent sur l'internet mobile qui en réalité n'est pas du tout Internet mais c'est un autre débat.

Comparaison du courrier postal et du mail

Courrier postal

Pour envoyer un courrier postal, nous glissons le message (facture, invitation, lettre d'amour,...) dans une enveloppe sur laquelle nous précisons l'adresse du destinataire et collons un timbre, dont le prix correspond aux frais de transport. Bien entendu, ce message est privé, par conséquent le service postal n'a aucun droit de le lire ou de le modifier sous peine de recevoir une amende de 45000 € et d'écoper d'un à trois ans d'emprisonnement, comme l'indique les articles 226-15 et 432-9 du code pénal.

Prenons un exemple classique dans lequel Jacques Dupont envoie un courrier à Henri Dupré, le schéma ci-dessous explique comment est transporté le courrier.

Courrier postal

Nous voyons que Dupré reçoit un courrier de Dupont sans intermédiaire, la poste se charge uniquement de le transporter, de manière neutre.

Mail

Sur le réseau Internet, presque personne ne reçoit de mails chez lui mais chez un fournisseur. En effet, l'utilisateur lambda n'a pas une adresse comme prenom.nom@adresse_de_mon_ordinateur.com mais plutôt du type prenom.nom@adresse_de_mon_fournisseur.com.
Dans notre exemple, imaginons que le fournisseur de Dupont soit Gmail et celui de Dupré soit Hotmail. Leurs adresses sont respectivement jacques.dupont@gmail.com et henri.dupre@hotmail.com. Pour que Dupont envoie un mail à Dupré, il y aura deux intermédiaires, comme l'indique le schéma ci-dessous.

Mail

Nous voyons clairement que leurs mails ne sont pas stockés sur leur ordinateur mais chez leur fournisseur. Or ce n'est pas le fournisseur qui livre les mails à nos personnages, comme dans le cas de la poste, c'est à eux d'aller chercher le courrier chez le fournisseur.

Transposons ce cas dans le monde réel et imaginons que leurs fournisseurs de courriers soient les entreprises fictives Courrefar et Dyrta.
Notre ami Dupont souhaite toujours envoyer un courrier à Dupré qui a une boîte aux lettres chez Dyrta. Dupont va chez son fournisseur Courrefar, en profite pour consulter son courrier et en dépose un destiné à Dyrta à l'attention de Dupré. Ensuite Courrefar se charge de livrer le courrier à Dyrta. Puis Dupré se rend de son coté chez ce dernier pour le consulter et rentre chez lui sans le ramener.

Revenons sur Internet avec Gmail et Hotmail, nous voyons que les mails ne sont pas gérés par nos personnages mais par leurs fournisseurs, qui du coup en sont propriétaires.
Mais le font-ils gratuitement ? Évidement non. Alors comment sont-ils rémunérés ?
En réalité vous payez bel et bien le prix fort non pas avec de l'argent mais avec vos données personnelles. Ils s'en servent pour les revendre à d'autres entreprises et n'ont aucun scrupule à violer votre intimité et piller votre vie privée, au contraire, ça rapporte beaucoup... vraiment beaucoup.

J'expliquais que la poste doit être neutre dans le transport du courrier et qu'il serait très dangereux pour elle de le lire ou le modifier. Et pourtant c'est ce que font quasiment tous les fournisseurs de mails sans que personne ne s'en plaigne.
En effet, qui n'a jamais reçu un mail d'un ami sans publicité ? Vous croyez vraiment que c'est votre ami qui a voulu être reconnaissant envers son fournisseur en l'insérant ? Bien sûr que non, c'est bien évidemment le fournisseur qui a ouvert son mail, l'a modifié pour y ajouter de la publicité puis l'a expédié. Le message original a donc été modifié par un tiers qui a eu accès à des données personnelles sans autorisation.
Comment peut-on faire confiance à un fournisseur de mails qui modifie ainsi du contenu privé sans même vous en informer ? Vous vous imaginez recevoir un courrier postal avec une carte et une photo de votre nièce qui vient de naitre ainsi qu'une publicité pour ouvrir un compte bancaire ? Nul doute que vous vous empresseriez de porter plainte et que les conséquences seraient dramatiques pour la personne responsable d'un tel acte.

Mais alors, en qui peut-on avoir confiance pour gérer nos mails ?
Je vous répondrai le plus naturellement du monde par cette question : pourquoi ne pas gérer vos mails vous-même puisque ce sont les vôtres ?
Évidemment pour cela il faut soit avoir des compétences techniques, soit connaitre quelqu'un qui serait capable de vous configurer votre propre serveur de mails. Certes, cette personne devra être rémunérée, mais au moins vous saurez comment sont gérés vos mails et qui y a accès : ce n'est que le prix de la liberté. Et vous serez de plus indépendant, sans fournisseur tiers.
Par ailleurs, même si cela est rare et ne dure jamais longtemps, il est déjà arrivé que Gmail soit en panne. Vous imaginez alors le nombre de personnes, professionnels ou particuliers qui ne peuvent plus consulter leurs mails d'un seul coup ? Cela montre bien qu'il y a une forte dépendance. Si votre propre serveur de mails est en panne, vous seul en serez affecté.

Certaines restrictions techniques peuvent cependant survenir, du fait de la politique de certains opérateurs. Par exemple il est préférable d'avoir une adresse IP fixe (qui est toujours la même) ce qui est impossible chez SFR et onéreux chez Orange. De même il faut que le port 25 (qui permet d'envoyer/recevoir des mails) soit disponible, ce qui n'est pas le cas chez Orange, nous obligeant ainsi à dépendre d'un fournisseur tiers, pratique qui est une atteinte grave à la neutralité du réseau. Quant à Numéricâble, il interdit tout bonnement à ses clients de se créer un serveur public en utilisant leur propre connexion. Se faire son propre serveur de mails peut donc parfois être rendu complexe.

Fonctionnement avec un serveur de mails personnel

Revenons à nos personnages et imaginons qu'ils ont, cette fois, leur propre serveur de mails : Dupont a nommé son pc pc.des.dupont et Dupré pc.des.dupre. Leurs adresses deviennent respectivement jacques.dupont@pc.des.dupont et henri.dupre@pc.des.dupre. Dupont envoie alors son mail directement à Dupré qui le reçoit chez lui, comme c'est le cas avec la poste dans le monde réel. C'est ce que montre le schéma ci-dessous. La seule différence est le coût de transport qui est nul car cela ne nécessite pas d'intervention humaine.

Mail direct

En utilisant votre ordinateur comme serveur de mails, ceux-ci seront toujours stockées sur votre matériel et donc vous appartiendront toujours. Bien évidemment, vous pouvez consulter vos mails depuis n'importe où et non uniquement de chez vous. Dans ce cas, au lieu de vous connectez chez Google ou Hotmail, vous vous connectez à distance sur votre ordinateur, tout simplement.

Comme je viens de l'expliquer, ce cas ne concerne pas uniquement Google mais à peu près toutes les entreprises. Je cite en particulier Google car elle propose tellement de services et a tellement de clients qu'elle est à même de bien connaître votre vie privée si vous utilisez ne serait-ce que deux de ces services quotidiennement.

Moteur de recherches

Pour utiliser cet outil, vous saisissez votre recherche et vous validez. L'information recherchée est transmise vers votre moteur ainsi que votre adresse IP pour que celui-ci sache où répondre. Une fois la réponse arrivée, l'adresse IP ne lui est plus utile.
Pourtant Google, comme beaucoup d'autres, garde une trace de vos recherches pour une durée variant de 9 à 18 mois voire plus, prétextant toujours que cela lui permet d'apporter le meilleur résultat possible pour les prochaines recherches, et que ces données restent anonymes car seule l'adresse IP est relevée. Petit aparté, Hadopi ne compte-elle pas identifier les internautes par leurs adresses IP ?
Mais il existe, à ma connaissance deux moteurs de recherches seulement qui apportent une différence. Le moins intéressant est Ixquick qui est un moteur de recherches classique mais ne gardent jamais l'adresse IP du visiteur. L'autre moteur de recherches est Seeks qui a la particularité d'être libre et de fonctionner de pair à pair.
L'utilisation de ces moteurs de recherches doit être privilégiée à ceux de Google ou Bing de Microsoft...

Réseau social centralisé et décentralisé

Facebook : un réseau centralisé

Il n'est pas utile de présenter Facebook ni d'expliquer toutes les possibilités qu'offre ce réseau social. D'autant que, ne l'utilisant pas, je suis très loin de les connaître.
Son architecture réseau est centralisé, c'est-à-dire que chaque client doit se connecter sur les serveurs de Facebook pour être relié à ses amis.

Voici un schéma très simple qui illustre son architecture :

Facebook

Avec ce modèle, toutes les données transmises entre les clients (la plupart du temps privées) sont absorbées par Facebook, comme nous venons de le voir avec les fournisseurs de mails. La politique de Facebook n'est pas de trouver un juste milieu pour protéger vos données sensibles en dégageant du profit, au contraire, elle s'efforce de les mettre en avant et tente de vous en faire ajouter un maximum pour réaliser davantage de bénéfices. Facebook se contrefout au plus haut point de votre vie privée, et, si vous avez lu les conditions d'inscriptions, se permet de garder et utiliser vos données à vie, même après votre mort.
Facebook a donc un contrôle total sur votre vie.

Diaspora : un réseau décentralisé

Pourtant il existe, comme nous l'avons vu pour les mails, un moyen de ne pas être dépendant d'une entreprise pour utiliser un réseau social. Au lieu d'être client d'un serveur central, le but est que chacun installe son propre serveur de réseau social pour s'inter-connecté avec les autres comme l'indique le schéma ci-dessous.

Diaspora

Diaspora et Movim sont des logiciels libres qui offrent ce type de service. Ils sont actuellement en plein développement.
Une architecture décentralisée où chaque internaute se connecte sur son propre ordinateur pour accéder à un réseau social, permet de garder un contrôle total sur ses données. Par conséquent il choisit ce qui doit être privé ou public. De plus il est tout à fait possible de chiffrer les communications de bout à bout, garantissant une réelle confidentialité entre deux personnes.
Dans ce cas, c'est vous qui avez un contrôle total sur votre vie privée.

Conclusion

Si vous jugez utile de sauvegarder un minimum votre intimité, n'utiliser Google que pour faire des recherches si vraiment Ixquick et Seeks ne vous conviennent pas, n'utilisez sous aucun prétexte Facebook, et privilégiez des solutions qui vous garantissent de garder un contrôle sur vos propres données, que ce soit du mail, de la messagerie instantanée,...

Plus nous offrons de données à ces géants du web, plus ils prennent du poids. Il n'est pas la peine de rappeler que ces deux là ont un poids gigantesque.
C'est grâce à nous que ceux-ci deviennent de véritables Big Brother. Il n'appartient qu'à nous même de stopper cette croissance en quittant leurs services et en supprimant tout ce qu'on peut comme données stockées chez eux.

Quelques liens intéressants

Google

Google n'exploite pas les données des internautes, selon son PDG
Un ingénieur de Google viré pour violation de la vie privée
Le patron de Google caricaturé dans une vidéo sur le thème de la vie privée (à voir et à revoir)
Voix sur IP dans Gmail : et si Google analysait toutes les conversations ?
Le patron de Google pense que les jeunes changeront de nom à la majorité
Street View a collecté des mots de passe et des extraits de mails
Google aurait volontairement collecté des données privées en Wi-Fi, selon une ONG

Facebook

Places, le service de géolocalisation de Facebook, inquiète déjà
Facebook cherche à simplifier la suppression du compte
Facebook s'essaie à la reconnaissance faciale sur les photos
Facebook engrangerait d'importants bénéfices
Facebook veut retrouver la confiance des utilisateurs
Polémique sur la vie privée : les Allemands invités à quitter Facebook
Mark Zuckerberg de plus en plus riche selon Forbes
Marc L***

Diaspora

Plus de 125.000 dollars de dons en quelques jours pour Diaspora, le Facebook libre et ouvert
Lancement le 15 septembre de Diaspora, le réseau social libre et ouvert

French Data Network (FDN), un vrai fournisseur d'accès à Internet associatif dont vous êtes votre propre fournisseur et non un client.
Rhien : Le Réseau d’Hébergeurs Indépendants et ENgagés (RHIEN) a pour but d’encourager et d’aider à la mise en place d’hébergeurs alternatifs à but non lucratif.
L'auto-hébergement sur Internet, c'est fournir soi-même les services qu'on utilise, plutôt que d'utiliser ceux d'Orange, de Google, de Microsoft, de Yahoo!, etc.

Les articles cités proviennent tous de Numerama à l'exception de Marc L*** et Mark Zuckerberg de plus en plus riche selon Forbes.

Un grand merci à ma femme pour m'avoir beaucoup aidé à rédiger cet article en bon français.

Petite note d'explication

J'ai initialement voulu rédiger un article assez synthétique et complet sur les différents services les plus utilisés sur Internet, or seul la partie sur le mail l'est. Les autres sujets sont simplement survolés. Ce choix a été fait ainsi car le mail est le sujet le plus simple à comparer avec le monde réel, et cette partie étant assez longue, je ne voulais pas rendre la lecture ennuyante et répétitive.
Le vrai but de cette article n'est pas que chacun se fasse son propre serveur mais plutôt de réveiller les consciences.

Commentaires

S_il est possible à Mme Michu de créer et d'administrer son serveur de Mail, il est difficile de lui expliquer que pour qu'elle puisse recevoir ses mails , il vaut mieux laisser son ordinateur-serveur de mail connecté 24h/24

C'est d'ailleurs ce qui me retient de passer mon adresse en monaco.net sur mon nom de domaine

a+

Certes, c'est un inconvénient, ceci dit, il existe beaucoup de petites machines qui ne consomment rien, ne font pas de bruit et qu'on peut poser dans un coin pour ceux qui ne veulent pas laisser leur pc tout le temps allumé.

Les projets de «No-Box» sont légions, espérons que quelque chose de concret facile et fédérateur en ressorte… bien que l'idéal serait d'avoir ce service disponible directement dans le modem/routeur de chaque abonné ! on peut toujours rêver…
Niveau consommation d'énergie nulle pour ce service supplémentaire, car ces box-là restent allumées 24/24 (à cause entre-autre et de la téléphonie IP)

- Autre difficultés, pour qui n'est pas hum… «madame michu», nos IP plus fixes ou pas… sont souvent blacklistées par nos FAI eux même ! (j'ai dû demander à désinscrire la mienne de http://www.spamhaus.org/, mais sur combien d'autres services l'est-elle encore ?), sans compte cette histoire de DNS ou je sais plus trop quoi —un truc qui fait que le serveur de mail recevant fait confiance ou pas (vérifie) à l'IP de l'envoyant— qui fait que les mails envoyés de mon propre smtp tombent dans le spam chez yahoo ou arrivent avec de nombreuses heures de retard chez gmail…

Bref, sous couvert d'empêcher le spam, on nous met des bâtons dans les roues… sans compter ce dont tu as parlé (port 25 bloqué, etc)
De tous les services que me rend mon Home-serveur, c'est le mail qui m'aura le plus donné retordre ! (les gens ne reçoivent pas toujours mes mails, car leur fournisseur de mail ne font pas confiance à mon serveur)

bref, c'est pas gagné…

Faire tourner un serveur de messagerie à la maison, c'est très simple. Le véritable problème, dans ce cas, c'est qu'il n'y a aucun contrôle véritable. Impossible de savoir si le serveur est un serveur légitime, ou simplement une infection virale, un trojan, ou un serveur de spam. Que diriez-vous si vous receviez du courrier du ministère de la république, vous intimant l'obligation de leur retourner votre permis de conduire sous 8 jours. Que feriez-vous si votre courrier n'était plus distribué par la poste, mais par une multitude de société privée, qui astreinte à l'obligation de faire des bénéfices, ne vous délivre plus votre courrier, parce que vous êtes trop isolés ?

On peut toujours rêver que le spam disparaisse, que les virus et autres infections disparaissent, mais ce monde la n'existe que chez Mickey... Oui Google, oui Facebook, sont intrusif. C'est aussi le cas pour bien d'autre fournisseurs, services, dont le but plus ou moins cachés, et de vous glisser pubs, services, ou tout un tas d'autre trucs. Cela fait des années que toute les sociétés vous "enregistre" dans leur base de données. Cartes bancaires, téléphones, vos courses, rien n'y échappe...

Le souci n'est pas tellement de s'assurer que la machine tourne en permanence (un bon onduleur, mettre le bouton power hors d'atteinte des enfants, et on en parle plus).

A mon avis, le problème est plutôt de faire en sorte que le service mail soit toujours **disponible**.

Ca signifie monitorer le service, faire attention au DoS, régler le firewall, planifier les mises à jour, être en accord avec le FAI pour qu'il ne bloque pas du jour au lendemain les ports,...

Et puis il faut aussi être responsable et filtrer les virus, mettre en place un bon antispam, etc.

Soyons honnêtes, si c'était vraiment à la portée de tout le monde, "admin système" ne serait pas un métier à plein temps.

Personnellement, je sais faire tout ça, mais j'ai vraiment pas envie de m'imposer de telles contraintes à la maison.

Puisque vous évoquez l'affaire Marc L. (et par conséquent le Tigre), profitons-en pour saluer la mémoire de la bête, disparue des kiosques il y a quinze jours…

Gmail n'insère pas de publicité dans les mails envoyé, c'est "juste" que les reçus (les envoyés ptet aussi) sont lus par des robots et permettent l'affichage de publicités contextuelles. Moi perso je les remarque même pas et le côté automatisé fait que ça ne me choque pas du tout...
J'aime moins l'idée que mes mails soient stockés chez eux et qu'ils puissent en faire ce qu'ils veulent... Je créerais bien mon serveur mail, très déçu que numéricable ne permette pas ça !

Tu peux demander à un membre de Rhien de te créer un compte mail chez lui, ça sera toujours mieux que Google.
Je vais d'ailleurs ajouté un lien vers Rhien dans l'article.

je me suis créé un serveur de mail (et un serveur http) sous numéricable, dont les dns sont gérés par un registrar (Gandi en l'occurence)
il faut accepter de modifier les ips des serveurs en cas de changement d'ip (ip dynamique chez numericable)

a+

Bravo pour cet article très intéressant. Si les gens comprenaient un peu mieux les enjeux des mails, de facebook et du respect de la vie privée, peut être feraient ils plus attention.
Il faut informer, éduquer, et comme cela, il n'y aura plus de Big Brother, is perdront leur pouvoir.

Autre alternative au serveur de mail perso, crypter ses e-mail !

En effet, on peut chiffrer le contenu au lieu de stocker les données sur notre propre machine. Ceci dit, ça sous-entend qu'il faut que tous tes contacts se mettent à pgp, c'est pas évident non plus.

Certes ! J'ai tenté l'expérience avec du thunderbird des deux côtés en faisant comprendre à l'utilisateur que c'était bon pour lui… réaction relativement hermétique genre : «qu'est-ce que tu m'embête avec tes trucs…»

Mais quand on sait que beaucoup de gens n'utilisent pas de logiciel pour «tirer» leur mails,[les utilisateur de gmail,hotmail&co, mais plus surprenant,(pour moi… qui utilise un soft depuis 1996) aussi les utilisateurs des boites mail de FAI qui utilisent alors le pauvre webmail d'orange, sfr etc…] et que rien n'est prévu dans ces interfaces pour le cryptages…

Tout le monde n'aura évidemment pas le temps/les compétences/l'envie de créer son propre serveur mail. Une autre solution est de passer par un hébergeur qui s'engage sur ce qu'il fait et sur comment il le fait, tel que Sud-Ouest.org (https://www.sud-ouest.org/) Comme vous le soulignez, ça n'est pas gratuit, mais pas plus cher que de le faire soit même ni même que d'utiliser un service "gratuit", dont on ne connaît au final pas le coût réel :-/ .

C'est pour ça que j'ai cité Rhien qui est un réseau d'hébergeurs engagés et qui propose des services gratuitement.

Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux.
-- Etienne de la Boétie

Dans le fond, je suis assez d'accord avec cet article, mais il y a un certain nombre de points sur lesquels je souhaiterais revenir :

Tout d'abord, vous dites que les mails que j'envoie ou que je reçois avec ma boite mail chez mon FAI leur appartiennent. Je n'en suis pas vraiment sûr, cela reste ma correspondance privée et il est illégal que mon FAI la lise. Le problème, c'est que de la nature des mails et du fait qu'ils soient chez mon FAI, je ne pourrai jamais savoir s'ils ont été lus par mon FAI ou non. Pour le cas de Facebook il est clairement explicité que Facebook à tous les droits sur du contenu publié (jusqu'à ce que l'on décide de le retirer), donc là, ils peuvent légalement revendre les informations.

Le problème est, à mon avis, un erreur de conception (mettre ses données chez un autre) et la solution est comme vous le dites, d'auto-héberger ses services Internet.

Ensuite, vous parlez du fait que Google garde un trace de chaque connexion comme étant mal en soi. Si on prend un exemple « en vrai », ça correspondrait à « M. A vient voir M. G pour lui demander quelque chose (M. G est très réputé pour trouver des réponses aux questions) mais M. A ne veut pas que M. G se souvienne de sa visite ». Pour moi, ça parait assez bizarre : vous allez voir Google, il est normal, à priori, qu'il se souvienne que vous êtes passé, de la même manière qu'il est normal que vous vous souveniez de ce qu'il vous a répondu. À mon avis, le vrai problème, c'est le fait d'utiliser un moteur de recherche de manière systématique pour accéder au Web. Là forcément, il sait tout ce que vous allez voir, mais c'est votre faute, puisque vous lui dites toute ce que vous faites.
Je considère qu'il est normal que quand je demande quelque chose à Google, il puisse en garder une trace, il faut juste faire attention de ne l'utiliser que pour des recherches à proprement parler et non comme un intermédiaire de connexion.

Après, je suis d'accord sur le fond par rapport au fait que mettre ses données sur des serveurs que l'on ne contrôle pas est en soi une mauvaise chose pour sa vie privée mais aussi pour le réseau (centralisation excessive). Personnellement, j'auto-héberge mes services Internet sur la machine que j'utilise tous les jours. Ce que je peux en dire, c'est qu'une fois tous les services configurés, ça marche tout seul et c'est vraiment agréable, on peut faire ce que l'on veut avec.

Les mails appartiennent à celui qui les possède. Dans ce cas c'est votre FAI qui possède vos mails, même s'il s'agit de votre correspondance. Si vos mails sont stockés chez vous alors ils sont à vous, sinon ils ne le sont pas. C'est très différent du monde physique où si vous me prêtez un livre, il aura beau être chez moi, il ne sera pas à moi. Ça ne se passe pas comme ça dans le monde du numérique où tout est copie.

Pour ce qui est de la recherche sur Google, il n'y a rien d'anormal à ce qu'il se souvienne que vous avez utiliser son moteur à tel date, mais ce n'est pas normal qu'il sache ce que vous avez cherché, ça ne le regarde pas. Et même si des gens ne trouvent pas que ce soit trop anormal, Google les garde quand même 9 mois, c'est pas une semaine ou deux, c'est 9 mois minimum. De plus, il ne se contente évidement pas de stocker ses données pour rien, il les utilise dans un but commercial.

En tout cas, c'est comme ça que je vois les choses.

C'est plutôt intéressant pour les mails. Est-ce qu'il y'a un article de loi en particulier qui confirme ce que vous dites ? (Ou justement, est-ce qu'il n'y en a aucun pour dire le contraire ?) Est-ce la même chose pour le contenu divers : appartient-il à celui chez qui je le met, automatiquement ? Est-ce que je garde mon droit d'auteur dans ce cas (et pour les mails) ? (Si je ne m'abuse, lorsque je met une vidéo sur Youtube, j'en conserve les droits ?)

« ce n'est pas normal qu'il sache ce que vous avez cherché, ça ne le regarde pas » C'est vrai que ça dépend de la manière dont on voit les choses. Si on considère Google comme un service, c'est vrai que ça ne le regarde pas, de la même manière que mes trajets quotidiens en bus ne regardent pas la compagnie de bus de ma ville.
Après, c'est vrai que le fait de délimiter quel pouvoir doit avoir le gestionnaire d'un service quand à l'utilisation qui est faite de son service n'est pas, à mon avis, quelque chose de très aisé.

Quand à l'utilisation commerciale des données, comme pour Facebook ou mon FAI, je ne le metionnes jamais quand je fais un argumentaire « officiel » pour la non-utilisation de ces services, tout simplement parce-que c'est assez indémontrable, on n'a pas de preuves tangibles et qu'on peut vite prendre ça pour un délire de parano (mais bon, quand on réfléchis un peu, si Facebook, service gratuit est côté en bourse c'est peut-être qu'il y'a une raison).

D'après le lien que j'ai mis concernant les articles du code pénal pointant vers wikipedia, celui qui reçoit une lettre ou une carte postale en est le propriétaire car il la possède mais son contenu reste la propriété intellectuelle de l'auteur.

Après je ne sais pas comment ça se passe pour Youtube et Cie, pour moi mettre du contenu privé sur des plateformes comme ça est juste stupide quand on connaît un minimum les conséquences.