Microsoft Office et OpenOffice.org dans l'éducation nationale

Dans des articles précédents sur les logiciels et formats libres/propriétaires, j'avais expliqué les différences éthiques sur ces deux mondes. Le monde du propriétaire rend les utilisateurs de ces logiciels prisonniers et impuissants face aux entreprises qui les a créés, tandis que le monde du libre garantit les mêmes libertés d'utilisation de ses logiciels pour tout le monde.

Microsoft Office

Nous avions vu, dans l'article sur les formats cité ci-dessus, que les documents enregistrés au format Microsoft Office nous rendaient dépendants de ce logiciel et par conséquent que nos propres documents ne nous appartiennent pas vraiment mais plutôt à Microsoft qui elle seule possède la clé permettant de les déchiffrer. Nous avions vu aussi qu'à chaque nouvelle version de Microsoft Office, Microsoft modifiait ses formats rendant les anciens obsolètes. De plus Microsoft Office coûte cher. Quelles en sont les conséquences dans le milieu scolaire ?

  • Un élève qui souhaite terminer un document sur son propre ordinateur est obligé d'avoir la licence de Microsoft Office. Seuls ceux qui ont les moyens de l'acquérir pourront travailler. Les élèves sont donc placés dans une situation d'inégalité sociale. De plus, ceux qui peuvent acquérir ces licences ont intérêt à avoir au moins la même version du logiciel que celle de l'établissement scolaire sinon une plus récente.
  • Au fil du temps, les élèves seront obligés de continuer à utiliser ce même logiciel pour être sûrs de pouvoir toujours ouvrir leurs anciens documents.
  • Comme ils sont contraints d'utiliser uniquement ce logiciel, ils ne diversifient pas leur culture informatique et ne sont donc pas capable de le juger correctement. Ils baignent dans une mono-culture microsoftienne.

Certains me diront que pour éviter cette inégalité sociale, il suffit de télécharger illégalement et gratuitement le logiciel. Il est évident que celle solution est stupide, l'école n'est pas là pour enseigner la malhonnêteté même si c'est pour rendre service.
D'autres me diront que Microsoft offre généreusement son logiciel aux enseignants et aux étudiants. Ceci est tout à fait vrai mais pourquoi fait-elle cela ? Pour commencer, elle l'a toujours vendu moins cher pour le corps enseignant, ensuite la popularité d'OpenOffice.org et du libre en général étant en constante croissance, elle a donc décidé de l'offrir, tout simplement. Mais le problème de dépendance reste le même, et d'ailleurs une fois que les étudiants ont fini leurs études, ils devront acheter leur licence de Microsoft Office pour garder leurs propres documents.

OpenOffice.org

Nous avions vu également dans les articles cités ci-dessus que les logiciels et formats libres garantissent l'interopérabilité et la pérennité de nos documents. Quelles en sont les conséquences ?

  • Un élève qui souhaite terminer un document, enregistré dans un format libre, sur son propre ordinateur aura toujours la liberté de le terminer avec la suite bureautique de son choix (sauf Microsoft Office pour l'instant qui ne s'ouvre pas au monde libre). Il peut donc télécharger et installer par exemple OpenOffice.org gratuitement en toute légalité sans durée limitée d'utilisation. S'il ne possède pas de connexion internet, un camarade ou un professeur peut lui copier sur un CD ou une clé USB, ainsi tous les élèves sont égaux.
  • Enseigner aux élèves à copier un logiciel libre pour aider son camarade leur apprend le partage et non le piratage.

Pour conclure, l'informatique libre dans les écoles enseigne la liberté, la diversité, le partage, l'égalité pour tous, tandis que l'informatique propriétaire enseigne la dépendance, l'emprisonnement, l'inégalité et la mono-culture.

Je vous suggère le lire cet article qui aborde l'usage des logiciels libres dans le milieu scolaire de manière générale.